1er Mai : Jean-Marie Le Pen ne lâche pas Jeanne d'Arc

le
0
Lors de son dicours du 1er mai 2015, Marine Le Pen avait été interrompue par son père Jean-Marie Le Pen. Une scène que la présidente du Front national ne veut plus revivre.
Lors de son dicours du 1er mai 2015, Marine Le Pen avait été interrompue par son père Jean-Marie Le Pen. Une scène que la présidente du Front national ne veut plus revivre.

Le traditionnel défilé du Front national pour le 1er Mai n'aura pas lieu cette année. Officiellement, en raison des menaces d'attentats contre le défilé perpétrées par Daech. Mais officieusement, les dirigeants du FN ont encore en tête les incidents de l'édition de 2015 : perturbations par des militantes du mouvement Femen, journalistes violentés dans le cortège et irruption impromptue de Jean-Marie Le Pen à la tribune pendant un discours de sa fille, Marine Le Pen, présidente du parti.

Pour ne plus revivre un 1er Mai aussi mouvementé, le Front national a troqué son défilé contre un dépôt de gerbe devant la statue de Jeanne d'Arc place Saint-Augustin (8e arrondissement de Paris) avant un "banquet patriote" aux abattoirs de la Villette. Jean-Marie Le Pen, qui remet en question l'argument de la menace terroriste, organisera pendant ce temps un rassemblement statique devant une autre statue de Jeanne d'Arc, place des Pyramides (1er arrondissement de Paris).

Interviewé par Metronews

, celui qui est encore aujourd'hui président d'honneur du Front national malgré sa rupture avec sa fille explique ce rassemblement par sa volonté de maintenir une "tradition créée il y a 28 ans et qui a été constamment respectée par le Front national depuis." Le patriarche attend ainsi un millier de personnes "venues de toute la France".

"Daech ne me fait pas peur"

...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant