1er Mai dans le monde : la fête du travail tourne à la contestation

le
0
1er Mai dans le monde : la fête du travail tourne à la contestation
1er Mai dans le monde : la fête du travail tourne à la contestation

Des millions de personnes battent le pavé ce jeudi dans le monde pour la Fête du Travail, dans un contexte parfois tendu, comme à Istanbul, où des heurts entre police et manifestants ont éclaté un an après la vague de contestation qui a secoué la Turquie.

La police turque a dispersé à coup de canon à eau et de gaz lacrymogènes des centaines de manifestants qui tentaient de défier l'interdiction de se rassembler sur la Place Taksim, lieu emblématique de la contestation contre le gouvernement turc. L'an dernier déjà, de violentes échauffourées avaient opposé la police aux syndicats et à leurs troupes autour de Taksim alors en plein travaux d'aménagement, interdite aux manifestants pour raisons de sécurité.

Un mois plus tard, la place et son petit parc Gezi sont devenus le lieu emblématique de la fronde contre Erdogan. Pendant plus de deux semaines, des dizaines de milliers de Turcs y ont conspué son nom et réclamé sa démission, l'accusant de dérive autoritaire et islamiste.

Les célébrations du 1er Mai ont aussi été perturbées au Cambodge où les syndicats avaient appelé à manifester pour soutenir des ouvriers du textile en grève dans deux zones économiques spéciales près de la frontière avec le Vietnam. La plupart des travailleurs de ce secteur vital pour l'économie cambodgienne, qui emploie 650 000 personnes, gagnent moins de 100 $ par mois. La police, armée de matraques et de bâtons, a dispersé les manifestants rassemblés aux abords du Parc de la liberté, à Phnom Penh, fermé pour en empêcher l'accès aux opposants au Premier ministre Hun Sen, au pouvoir depuis 30 ans. Plusieurs personnes ont été sévèrement battues. «Les droits des travailleurs ont été bafoués», a réagi Ath Thorn, président de la confédération des travailleurs des industries textiles.

En Asie, des manifestations sont organisées en Indonésie ou en Malaisie : à Kuala Lumpur, des milliers de personnes ont défilé pour ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant