1er-Mai à Paris : « Ceux qui bastonnent, ils viennent aussi contre la loi El Khomri »

le
0
17 000 personnes ont participé à la marche du 1er Mai à Paris selon la police, 70 000 selon la CGT.
17 000 personnes ont participé à la marche du 1er Mai à Paris selon la police, 70 000 selon la CGT.

La marche de la Journée internationale des travailleurs a été émaillée de violents affrontements entre forces de l’ordre et manifestants en première ligne du cortège.

La traditionnelle « tête de cortège » du 1er-Mai avait un visage peu habituel ce dimanche lors du défilé parisien entre les places de la Bastille et de la Nation. Les syndicats et partis politiques se sont bien faits entendre, ballons et bannières en l’air, mais pas en première ligne. A l’avant, ce sont les affrontements entre les CRS et des manifestants aux visages dissimulés derrière des foulards et autres masques de ski qui ont donné le rythme.

Avant le départ à 15 heures, des fanfares occupent joyeusement les marches de l’Opéra Bastille en reprenant des chants biens connus des militants de gauche. Mais dès les premiers pas de la marche, les manifestants aux premiers rangs et les CRS se font face. Les participants – 17 000 selon la police, 70 000 selon la CGT – n’ont pas encore tous quitté le point de ralliement qu’éclatent les premières grenades assourdissantes. Déjà, le leitmotiv « tout le monde déteste la police » est repris à plein poumons. Il résonne encore à l’arrivée, 2 kilomètres et pas moins de 3 heures plus tard, après d’incessantes interruptions du cortège parti en fumée de « lacrymo ».

« Laissez nous marcher » « C’est de la provoc’, s’indigne David, manifestant de 29 ans, en s’éloignant d’un premier nuage de gaz. La police sait bien organiser les défilés si elle le veut. » Malgré l’agitation des rangs, le jeune homme refuse d’abandonner la marche : « On ne va pas quitter une manifestation autorisée juste parce qu’il y a des lacrymo. Tout ça c’est pour les i...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant