1996-1997, ces Barcelonais devenus entraîneurs

le
0
1996-1997, ces Barcelonais devenus entraîneurs
1996-1997, ces Barcelonais devenus entraîneurs

1996-1997, le FC Barcelone vient de se séparer de Johan Cruijff. C'est l'ancien du FC Porto Bobby Robson qui arrive sur le banc catalan avec, dans ses bagages, un traducteur qui s'appelle José Mourinho. C'est aussi la seule saison en Catalogne de Laurent Blanc et de Ronaldo, fraîchement débarqués durant l'été. De cette équipe va naître une vocation : celle d'entraîner. Ils vont être plus d'une dizaine, sans compter Mourinho, à devenir entraîneur. Quatre disputeront d'ailleurs un quart de finale de Ligue des champions cette semaine.

Gardien
  • Julen Lopetegui (FC Porto)

    Troisième portier du Barça pendant son passage en Catalogne, Lopetegui n'a pas laissé une empreinte exceptionnelle au Nou Camp. Une fois les gants rangés, le natif d'Asteasu a mis du temps avant de trouver sa voie dans le football : Rayo Vallecano, le Real Madrid B, puis c'est avec les jeunes espagnols qu'il va se faire plaisir (U19 et U20 entre 2010 et 2014) avec deux championnats d'Europe à la clé (2011 et 2013). L'été dernier, Julen en a marre de changer les couches et il veut du lourd. Du joueur majeur et vacciné. Il prend alors la direction du FC Porto où son taux de victoire flirte actuellement avec les 75% tout en envoyant du jeu et des frissons (Brahimi, Danilo, Martinez, Casimero, Tello, etc). En quarts de finale de Ligue des champions, il va pouvoir se mesurer au Bayern Munich d'un certain Josep Guardiola.


    Défenseurs
  • Sergi Barjuan (Almería)
  • Laurent Blanc (PSG)
  • Abelardo (Sporting Gijón)

    Même si sa saison barcelonaise n'est pas une franche réussite, Blanc gardera de cette aventure le dogme de la possession de balle. Entre Robson, Mourinho et Guardiola, le Président parle beaucoup de football. À Bordeaux, en équipe de France, mais surtout au PSG, c'est le jeu à la barcelonaise qui le guide. 4-3-3 immuable, possession de balle, jeu au sol, passes courtes, utilisation de la largeur du terrain. Hasard ou pas, après avoir sorti José Mourinho au tour précédent, Blanc va pouvoir se mesurer à un autre ancien collègue : Luis Enrique.

    Moins talentueux que Blanc, les Espagnols Sergi et Abelardo ont également embrassé la carrière d'entraîneur. Pour l'ancien latéral gauche aux grosses cuisses, l'apprentissage a naturellement débuté dans les équipes de jeunes du FC Barcelone avant de s'émanciper en 2012. Deux saisons au Recreativo, alors en D2, avant de revenir aux affaires à Almería début avril. Son premier match ? Le Barça, évidemment. Et une belle gifle (4-0). En souvenir du bon vieux temps. Abelardo, lui,…











  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant