18ème Maroc Classic, un Atlas ouvert pour l'automobile de collection

le
0
2011 figurera parmi les grands crus de cette épreuve devenue un rendez-vous majeur du calendrier des courses de voitures historiques.

Nous l'avions annoncé ici même et ils l'on fait, non sans une certaine détermination qui a confronté les 75 concurrents à une météo changeante et parfois même peu amicale. Le Maroc en altitude réserve quelques surprises en mars et si le magnifique tracé de 2147 kilomètres a quitté les rives ensoleillées de la Méditerranée, il a aussi tutoyé les cols de l'Atlas où verglas et neige avaient fait une apparition aussi tardive qu'inattendue. Scindée en sept étapes conduisant par les chemins détournés de Rabat à Marrakech, via Tanger, Fes, Erfoud et Ouarzazate, la 18e édition du Maroc Classic, parcourue au rythme des gentlemen drivers, s'est achevée sur un doublé Ferrari. Olivier Lazar-Stéphane Agostini (308 GTB) s'imposent en effet en catégorie «Classic», réunissant les modèles millésimés de 1930 à 1983, tandis que le Belges Damien et Alfred Courtens (308 GTS de l'Ecurie Francorchamps) s'imposent pour la première fois en catégorie «Prestige», regroupant

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant