17 Octobre 1961 : à Alger, la presse salue un «signe fort»

le
1
Les médias algériens disent attendre d'autres gestes du président français pour «tourner une page».

À Alger

Dans les kiosques algériens, mercredi matin, François Hollande est omniprésent. La plupart des quotidiens francophones ont consacré leur «une» aux déclarations du président français qui a reconnu la répression du 17 Octobre 1961. Le Jeune indépendant titre «La France fait un pas… de géant», Liberté: «Une signe fort de France Hollande avant sa visite à Alger», La Dépêche de Kabylie: «Le pas de François Hollande».

«En étant fidèle à sa promesse électorale, et faisant preuve d'un courage politique nécessaire pour respecter ses convictions, François Hollande donne, enfin, satisfaction à la lutte menée en France depuis des décennies par des associations et des organisations pour la reconnaissance officielle d'un fait historique reconnu par tous les historiens, peut-on lire dans La Tribune . Il répond à une attente de l'Algérie, de tous les Algériens blessés ou emprisonnés encore vivants et des enfants et petits-enfants des victimes de la répr

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dub22 le jeudi 18 oct 2012 à 14:59

    La presse française attends toujours un signe fort d'Alger... Par exemple, condammer à sa juste valeur la massacre d'Oran perpétré au lendemain des accords de paix!!!!! Mais j'oubliais, seuls les méchants et racistes français sont coupables!!!!