16 astuces pour booster sa retraite

le
7
Acheter sa résidence principale permet de diminuer ses dépenses à la retraite.
Acheter sa résidence principale permet de diminuer ses dépenses à la retraite.

La situation se dégrade de plus en plus vite. Alors que dans les années 2000 un cadre était assuré de partir à la retraite avec une pension égale à 75 % de son dernier salaire, il ne pourra plus prétendre qu'à 62 % en 2020 et 56 % en 2040, selon les estimations du Conseil d'orientation des retraites. "Cette érosion résulte de la conjonction de plusieurs évolutions qui touchent les régimes complémentaires (Agirc, Arrco)", commente Pascale Gauthier, associée du cabinet Novelvy. Tout d'abord, à cotisation égale, le salarié du secteur privé obtient moins de points de retraite. Une situation qui résulte du fait qu'une partie des cotisations ne produit plus de points. Ensuite, à nombre de points égal, la pension diminue du fait de revalorisations moindres ou de leur gel. L'allongement de la durée de cotisation nécessaire pour obtenir le taux plein réduit également la possibilité de bénéficier d'une surcote et donc d'une pension supérieure pour avoir travaillé plus longtemps. De 37,5 ans de cotisations, on est passé à 40 puis à 41 ans et 3 mois. Pour les Français nés en 1961, 1962 et 1963, ce sera même 42 ans et pour ceux nés après 1973, 43 ans (voir tableau). Enfin, l'entrée plus tardive dans la vie active réduit la durée de cotisation et donc le nombre de points acquis. Elle peut même générer une décote par rapport à une pension à taux plein. Pour maintenir un niveau de vie à la retraite équivalent à celui qu'ils...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • froggy83 le dimanche 12 oct 2014 à 09:55

    ... la rentabilité après charges, prélèv sociaux et impôts est souvent inférieure à 3%. Si vous empruntez dans un but uniquement fiscal, vous allez au devant de graves désillusions. Pour une raison simple : les frais ! 3e : vous réduisez votre capacité d’endettement future.

  • froggy83 le dimanche 12 oct 2014 à 09:50

    merci @frk987 mais je ne suis pas assez menteur pour me lancer dans cette carrière! Exact @heimdal, des voisins qui voulaient se constituer des revenus pour leur future retraite sont tombés sur un locataire qui ne payait plus depuis 2 ans et piratait l'élec' aux communs; le comble, il a été reconnu 'victime' - du système français - ? ) !

  • fquiroga le dimanche 12 oct 2014 à 08:23

    "Peu de gens le savent, mais tout détenteur d'un PEA ou d'un PEA-PME (voir page 100) peut transformer le capital accumulé en une rente défiscalisée."Affirmation bidon.... Il y a 15,5% de CSG qui vous attend au moment de retirer les fruits de ce placement.....

  • heimdal le samedi 11 oct 2014 à 10:44

    Le super conseil :acquérir de l'immo locatif totalement à crédit !1)Tomber sur un locataire qui ne paie plus son loyer 2) l'assurance loyer impayés couvre 18 mois seulement.3)Le juge accordera des délais d'expulsion en veux-tu en voilà 4) tu finira ruiné et saisi par l'huissier .

  • d.e.s.t. le samedi 11 oct 2014 à 10:35

    On pénalise les cadres du privé pour continuer à gaver des fonctionnaires fainéants et en effectifs pléthoriques! CQFD.

  • frk987 le samedi 11 oct 2014 à 10:35

    45 ans Froggy83, l'âge idéal pour commencer une carrière politique, beaucoup plus rentable que les petits boulots honnêtes. Peu importe le parti que vous choisissez, suffit de raconter n'importe quoi et plus c'est gros plus vous êtes élu. Regardez Juppé qui prétend qu'il sera candidat à 72 ans !!!!! ou bien FH qui a déclaré mais vraiment n'importe quoi......Tentez votre chance !!!!

  • froggy83 le samedi 11 oct 2014 à 10:26

    j'ai commencé à travailler pendant mes études à 18 ans aussi, arrivé à 45 on m'a fait comprendre que j'étais un 'vieux'; depuis, que ce soit en France ou ailleurs, je n'ai plus que des petits boulots saisonniers; les enfants, pas trop de diplômes, ça ne sert à rien, sinon l'ENA; ah oui alors ceux-là, ils pantouflent super bien, regardez dans quel état ils sont, nos politiciens, comparés aux français du privé dont les caisses agirc arrco se vident au profit d'autres privilégiés