16 à 20 ans de réclusion pour une agression homophobe

le
0
VIDÉO - Les quatre accusés avaient laissé pour mort Bruno Wiel après l'avoir passé à tabac un soir de juillet 2006.

Des peines quasiment conformes au réquisitoire du parquet. Les quatre tortionnaires de Bruno Wiel ont été condamnés vendredi par la cour d'assises du Val-de-Marne à des peines allant de 16 à 20 ans de réclusion criminelle. Ils comparaissaient pour avoir lynché et torturé le jeune homme dans la nuit du 19 au 20 juillet 2006, parce que celui-ci était homosexuel.

Accosté à la sortie d'une discothèque parisienne par quatre hommes - âgés de 20 à 26 ans - , Bruno Wiel, alors âgé de 28 ans, avait été conduit dans un parc de Vitry où il avait été déshabillé, passé à tabac, brûlé, sodomisé à l'aide d'un bâton et laissé pour mort. Le jeune homme avait été retrouvé dans les buissons par hasard le lendemain matin, nu, recroquevillé et gémissant. Transporté à l'hôpital, il était resté dans le coma quinze jours. A son réveil, il n'arrivait plus à parler. Les séquelles physiques de sa violente agression avaient nécessité sept mois de rééducation. Mais

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant