1500 toiles de maîtres : un trésor nazi découvert à Munich

le
0
1500 toiles de maîtres : un trésor nazi découvert à Munich
1500 toiles de maîtres : un trésor nazi découvert à Munich

Ils étaient entreposés depuis plus d'un demi-siècle dans l'appartement d'un octogénaire. Près de 1.500 tableaux de maîtres, dont des Picasso, Matisse et Chagall, confisqués par les nazis ou vendus par des Juifs persécutés, ont été découverts en 2011 à Munich, a révélé dimanche l'hebdomadaire allemand Focus. La «collection» est estimée à environ un milliard d'euros.

Confisqués par les nazis ou bradés par des Juifs en fuite

Selon le journal, qui affirme avoir mené une longue enquête, ces tableaux de grands maîtres du XXe siècle, dont les Allemands Emil Nolde, Franz Marc, Max Beckmann et Max Liebermann, ont été découverts par la police allemande en 2011. Jusque-là, l'information n'avait jamais été rendue publique. «Je pense que c'est la plus grande découverte de tableaux volés dans le cadre de l'Holocauste depuis des années», a déclaré dans un entretien Julian Radcliffe, président du Registre des oeuvres d'art perdues, basé à Londres. Il ne semblait pas néanmoins disposer d'une liste des oeuvres.

Depuis cette découverte par la police, l'experte Meike Hoffmann, professeur à l'Université Libre de Berlin, recherche l'origine des oeuvres, leurs propriétaires ou leurs descendants. Ces tableaux ont soit été confisqués par les nazis à des Juifs et revendus ensuite, soit vendus à bas prix par des Juifs en fuite, ou encore confisquées par des agents du Troisième Reich parce que considérées comme de «l'art dégénéré» --par opposition à l'art officiel prisé par Hitler-- et revendues également ensuite par les nazis.

La grande discretion des autorités

Les autorités ont admis travailler depuis des mois sur cette affaire mais observent un mutisme presque complet, renvoyant au parquet de la ville bavaroise d'Augsbourg, qui a annoncé une conférence de presse pour mardi. Le gouvernement allemand a seulement indiqué avoir aidé les enquêteurs «en fournissant des experts sur les questions de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant