150 interpellés de la Manif pour tous à l'Assemblée

le
0
De multiples actions judiciaires ont été engagées contre les «arrestations arbitraires» et les «contrôles d'identité abusifs».

Un groupe d'amis arrêtés quatre fois, le même après-midi, pour port de sweat-shirt de la Manif pour tous près des Champs-Élysées. Une lycéenne de 16 ans embarquée dans un fourgon sans pouvoir prévenir ses parents, puis relâchée loin de chez elle à 1 heure du matin. Le directeur financier d'un groupe industriel, qui a passé 44 heures en garde à vue pour avoir dit «Bon courage!» à un manifestant blessé... Quelque 150 sympathisants anti-mariage gay, tous victimes d'arrestations qu'ils estiment arbitraires, ont été reçus mercredi soir à l'Assemblée nationale. Histoire de «leur montrer notre solidarité, témoigne Jean-Frédéric Poisson, député UMP des Yvelines, et de leur expliquer ce que nous faisons pour eux».

Sollicité par M. Poisson, qui souhaitait obtenir les chiffres exacts, le ministère de la Justice n'a pas encore répondu. M...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant