14 millions d'euros pour un diamant rose, un record

le
0

VIDÉO - La pierre, taillée en forme de poire, est classée dans la catégorie «fancy vivid», la plus pure qu'il soit en termes de couleur. L'enchère a été «une véritable compétition». L'acquéreur est pour l'instant anonyme.

Petit, en forme de poire et rose. Le diamant de 8,41 carats présenté ce mardi soir par la maison d'enchères Sotheby's a battu un record de vente pour une pierre classée dans la catégorie «fancy vivid», la plus élevée sur l'échelle de couleur pour un diamant rose. D'un éclat et d'une pureté exceptionnelle, le diamant monté en bague a été adjugé pour 137,88 millions de dollars hongkongais soit environ 17,78 millions de dollars US (14 millions d'euros). Il était estimé entre 100 et 120 millions de dollars de Hong Kong.

D'après Quek Chin Yeow, vice-président de Sotheby's Asie, «l'enchère a entraîné une véritable compétition avant d'atteindre ce prix magnifique et d'inscrire ce record pour un diamand rose fancy vivid». L'identité de l'acquéreur n'a pas été dévoilée.

Le précédent record d'enchères pour un diamant rose de cette catégorie remonte à 2009. A cette date, la maison Christie's mettait en vente le «Vivid Pink», un diamant de 5 carats. Ce dernier avait été adjugé à 10,7 millions de dollars. La vente exceptionnelle en novembre 2013 du Pink Star, un diamant de 59,60 carats de catégorie fancy vivid, n'est plus prise en compte. Son acquéreur, Isaac Wolf, qui avait promis de payer 83 millions de dollars pour cette pierre -un record absolu- a finalement fait défaut. La pierre est revenue dans les inventaires de Sotheby's avec une estimation de 72 millions de dollars. Aucune date de remise aux enchères n'a encore été fixée.

Toute catégorie confondue, le diamant et bijou le plus cher jamais vendu est encore un diamant rose mais de la catégorie légèrement inférieure, «fancy intense». Il s'agit du Graff Pink, un diamant de 24,78 carats adjugé 46 millions de dollars à Genève en novembre 2010.

Lors de leur mise aux enchères, les diamants de couleur déclenchent une véritable hystérie. De plus en plus prisés par les collectionneurs, ces pierres sont d'une grande rareté. La couleur rose est particulièrement recherchée puisqu'elle ne représente que 0,1% des 20 millions de carats de diamants bruts produits chaque année, selon Sotheby's. Le mystère qui entoure la formation de cette couleur reste entier. Des experts affirment que les pierres ont été exposées à la fois à une très forte chaleur et à une grande pression. L'unique gisement connu, la mine d'Argyle, exploitée par Rio Tinto en Australie, fournit 90% de ces nouveaux diamants roses.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant