14 Juillet : Fillon visé par la gauche, deux ministres le défendent

le
0
François Fillon a continué samedi à être la cible de la gauche pour ses propos contre Eva Joly, tandis qu'à droite, Valérie Pécresse et Laurent Wauquiez ont dénoncé «une tentative acrobatique» de l'opposition «pour se ressouder».

Les critiques de la gauche? Un «écran de fumée». La droite tente de venir à la rescousse de François Fillon qui continue à être la cible de critiques après sa réaction à la proposition d'Eva Joly de supprimer le défilé militaire du 14 Juillet au profit d'un «défilé citoyen». Ce dernier avait estimé vendredi à Abidjan que «cette dame (Eva Joly, ndlr) n'a pas une culture très ancienne des traditions françaises, des valeurs françaises, de l'histoire française». Avant d'ajouter que la proposition de la candidate d'Europe Écologie Les Verts (EELV) pour la présidentielle suscitait chez lui de la «tristesse». «Ce défilé du 14 Juillet est d'abord le symbole d'une armée qui défend la République», avait-il argué.

Le patron de l'UMP Jean-François Copé a fait part de «son étonnement et de son indignation de voir que MM. Hollande et Désir s'en prennent au premier ministre pour mieux faire oublier le fond du sujet». Pour la porte-parole du gouvernement e...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant