14 juillet 1789 : la forteresse de la Bastille tombe aux mains des Parisiens

le , mis à jour à 08:41
0

Eté 1789. Une chaleur écrasante s'abat sur Paris. Forte de 700 000 âmes, la grande cité est traversée par la peur, les tensions et les rumeurs. Le prix du pain est au plus haut. L’agitation du peuple parisien est à son comble. Autour et au sein même de la capitale, des militaires suisses et allemands ont pris position...  C'est dans ce climat de grande inquiétude que se déroule la prise de la Bastille, le mardi 14 juillet 1789. Erigée en mythe fondateur de la Révolution française, puis déclarée jour de Fête nationale en 1880, cette date historique a donné lieu à de nombreux des récits. Au-delà de la légende révolutionnaire, que s'est-il réellement passé ce jour-là ?   

 

12 et 13 juillet 1789

 

Deux journées de troubles

Pour comprendre la prise de la Bastille, il faut remonter quelques jours en arrière. Dimanche 12 juillet, la population de Paris apprend le renvoi de Necker, le populaire ministre des Finances de Louis XVI. Le même jour, un rassemblement est réprimé dans le sang aux Tuileries. Le 13 juillet, dans la nuit, quarante barrières qui permettent l’entrée dans Paris sont incendiées... Au petit matin, le couvent Saint-Lazare, supposé abriter des grains, est pillé. 

 

Entre-temps, le Comité permanent des électeurs de l’Hôtel de Ville, sorte de «municipalité insurrectionnelle», décide de mettre sur pied une armée urbaine de 48 000 hommes. Des délégués du Comité permanent demandent au gouverneur des Invalides de leur fournir des armes de guerre. Refus catégorique de ce dernier. Qu'à cela ne tienne. Le peuple parisien est bien décidé à se procurer fusils et munitions... 

 

14 juillet 1789

10 heures : la foule s’empare de 40 000 fusils aux Invalides

 

Le 14 juillet au matin, au lendemain du refus du gouverneur, une foule énorme, entre 40 000 et 80 000 personnes selon les observateurs, se presse près de la grande ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant