14.000 postes supprimés dans l'Education nationale en 2012

le
0
L'Etat supprimera au total 30.401 postes l'an prochain. Ses dépenses, hors dette et charge de pension, baisseront de 0,11%.

L'État supprimera très exactement 30.401 postes l'an prochain, selon un rapport de Bercy transmis aux parlementaires. C'est moins qu'en 2011 (31.538) et que ce qui était prévu initialement (33.000). Cet écart est dû à des départs à la retraite seront un peu moins nombreux en 2012.

Dans le détail, l'Éducation Nationale supprimera 14.000 postes. Mais sans fermer de classes dans le primaire. La Défense perdra 7462 emplois. L'Intérieur verra lui ses effectifs se réduire de 3621 postes. Cette «hiérarchie» de l'effort est logique: l'Éducation, la Défense et l'Intérieur concentrent les plus gros bataillons de fonctionnaires. Pour respecter la règle du non-remplacement d'un départ à la retraite sur deux au niveau global de l'État, le gouvernement se doit de demander un effort à ces ministères-là.

Le gouvernement poursuivra en 2012 sa politique de rigueur. Les dépenses de l'État, hors dette et charge de pension, baisseront de 0,11% en 2012. Une dizaine de ministère v

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant