13 novembre - Matthieu Langlois : "On n'a pu sauver personne"

le
0
Evacuation des victimes boulevard Voltaire, le 13 novembre 2015.
Evacuation des victimes boulevard Voltaire, le 13 novembre 2015.

Le 13 novembre 2015, le docteur Matthieu Langlois, 46 ans, anesthésiste-réanimateur et membre du Raid, a été l'un des cinq médecins des forces d'intervention spéciales (Raid et BRI-PP) à intervenir dans la salle du Bataclan. Il en a écrit un livre (*). Entretien.

Le Point.fr : Pourquoi avez-vous décidé d'écrire ce livre ?

Dr Matthieu Langlois : Pour une simple raison. Des terroristes dans Paris, c'est fou, c'est anxiogène. Des victimes, des médias se posent des questions. Des patients anxieux, j'en vois tous les jours au bloc opératoire. Mon rôle, c'est de les rassurer. J'ai voulu expliquer la vérité, avec pudeur, aux victimes de l'attaque du Bataclan. Peu de gens peuvent raconter ça, vécu de l'intérieur. Expliquer comment nous travaillons contribue à apporter de la sérénité. Et par ailleurs mettre les choses à plat sert à en tirer des enseignements et à s'améliorer.

Parce qu'il y a eu des choses qui ont péché dans les secours cette nuit-là ?

Il y a des sources d'amélioration. Le système des secours pré-hospitaliers français a ses limites. La vitesse d'évacuation des blessés par balle vers l'hôpital est encore trop lente. Même si la mortalité des blessés secourus au Bataclan et sur les autres sites des attaques puis admis à...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant