13 associations s'unissent pour la protection des ours polaires

le
0
13 associations s'unissent pour la protection des ours polaires
13 associations s'unissent pour la protection des ours polaires

En début de semaine, la "Coalition Ous Polaires" a ainsi adressé un courrier à la ministre de l'écologie Delphine Batho, et rappelé que la demande pour les parties d'ours polaires -telles que les peaux- est en expansion alors que les ours polaires sont déjà gravement menacés par la perte de leur habitat due au changement climatique et par d'autres facteurs environnementaux. Entre 2007 et 2012, le nombre de peaux d'ours polaires proposées lors de ventes aux enchères de fourrures au Canada a plus que triplé. Les prix d'achat ont doublé.

" En Chine ou en Russie, le prix peut atteindre 100 000 USD pour l'acquisition d'une peau car cet animal est rare. Cet engouement est inquiétant. Au Canada, il encourage une hausse des quotas de chasse au sein de populations d'ours polaires déjà fragilisées. Le commerce international des ours polaires et de leurs parties représente une menace sérieuse pour l'espèce. Il doit être interdit et la CITES offre cette possibilité" souligne Céline Sissler-Bienvenu, directrice d'IFAW France, porte-parole de la Coalition.

Alors qu'il ne subsiste plus que 20 000 à 25 0000 ours polaires à l'état sauvage, le Canada qui en compte 15 000, est le seul pays continuant à autoriser chaque année, l'abattage de 600 ours polaires afin d'alimenter la chasse de subsistance, la chasse sportive, mais aussi le commerce international. Ainsi, en 2011, les parties de 441 ours polaires ont fait l'objet de transactions commerciales

(...) Lire la suite de l'article
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant