12eme étape : " Purito " Rodriguez s'offre le doublé, Froome étouffe les attaques

le
0
12eme étape : " Purito " Rodriguez s'offre le doublé, Froome étouffe les attaques
12eme étape : " Purito " Rodriguez s'offre le doublé, Froome étouffe les attaques

Joaquim Rodriguez (Katusha) a signé sa deuxième victoire sur le Tour de France en 2015 en s'imposant en solitaire au sommet du Plateau de Beille, ce jeudi sous la pluie. Après le Mur de Huy, " Purito " s'offre une deuxième victoire de prestige après avoir notamment déposé un Romain Bardet, aux jambes retrouvées. Chris Froome, lui, a été attaqué par Contador, Nibali, Valverde et Quintana... sans dommage.

L'ETAPE DU JOUR
Le nouvel envol de « Purito » Rodriguez, Froome intouchable

A 36 ans, Joaquim Rodriguez n’a rien perdu de ses fabuleuses qualités de puncheur. Cela s’était déjà vu lors de la troisième étape et sa victoire de prestige au Mur de Huy. Pas rassasié, l’Espagnol a remis ça ce jeudi en s’imposant en solitaire au Plateau de Beille, lors de l’étape reine des Pyrénées marquée par une ascension finale sous le déluge. Le coureur de la formation Katusha a construit sa victoire de manière chirurgicale. Tout d’abord en prenant part à la longue échappée du jour de 20 coureurs (Fuglsang, Westra, Bardet, Cherel, Riblon, Ladagnous, Roy, Izaguirre, Preidler, Rodriguez, Kwiatkowski, Coquard, Sicard, Vanmarcke, Durasek, Navarro, Chavanel, Coppel, Barta, Brun, Delaplace et Meintjes). Puis en partant en contre-attaque derrière le champion du monde Michal Kwiatkowski et Sep Vanmarke, en tête dans le Plateau de Beille. D’abord accompagné de Jakob Fuglsang et de Romain Bardet, « Purito » a placé deux banderilles pour distancer ses compagnons, moins forts que lui, et revenir puis déposer Kwiatowski à huit kilomètres du sommet. Plus personne n’a revu l’Espagnol qui a vite creusé l’écart avant de lever les bras pour la deuxième fois lors de ce Tour de France.

Derrière, les leaders se sont enfin expliqués. Les quatre favoris cités lors du Grand Départ ont abattu leurs cartes. Alberto Contador a lancé les hostilités. Mais Richie Porte et Geraint Thomas, fidèles lieutenants de Chris Fromme, ont vite repris l’Espagnol avec sérénité, les fesses vissées sur la selle. Le scénario s’est à chaque fois répété. Vincenzo Nibali (Astana) a effet tenté le coup sans parvenir à créer un écart. Alors, Alejandro Valderde, équipier de Nairo Quintana, a tenté un écrémage en plaçant deux contres… sans succès. Nairo Quintana (Movistar) a aussi pris ses responsabilités mais Chris Froome, déconcenrtant de facilité, s’est occupé de lui coller au train avant de placer une banderille que Contador, Quintana et Van Garderen ont suivi. Après cette succession d’offensives, tout est rentré dans l’ordre et le groupe des favoris a coupé ensemble la ligne d’arrivée.

TOUR DE FRANCE 2015
Classement de la 12eme étape (Lannemezan - Plateau de Beille, 195km) - Jeudi 16 juillet 2015
1- Joaquim Rodriguez (ESP/Katusha) en 5h40'14''
2-
Jakob Fuglsang (DAN/Astana) à 1'12''
3- Romain Bardet (FRA/AG2R-La Mondiale) à 1'49''
4- Gorka Izagirre Insausti (ESP/Movistar) à 4'34''
5- Louis Meintjes (AFS/MTN-Qhubeka) à 4'38''
6- Jan Barta (RTC/Bora-Argon 18) à 5'47''
7- Romain Sicard (FRA/Europcar) à 6'03''
8- Mikaël Cherel (FRA/AG2R-La Mondiale) à 6'28''
9- Alejandro Valverde (ESP/Movistar) à 6'46''
10- Chris Froome (GBR/Sky) à 6'47''
11- Nairo Quintana (COL/Movistar) à 6'47''
12- Thibaut Pinot (FRA/FDJ) à 6'47''
...
15- Pierre Rolland (FRA/Europcar) à 6'47''

>>> Le classement complet en cliquant ici

Classement général (après 12 étapes sur 21)
1- Chris Froome (GBR/Sky) en 45h50'32''
2-
Tejay Van Garderen (USA/BMC) à 2'52''
3- Nairo Quintana (COL/Movistar) à 3'09''
4- Alejandro Valderde (ESP/Movistar) à 3'58''
5- Geraint Thomas (GBR/Sky) à 4'03''
6- Alberto Contador (ESP/Tinkoff-Saxo) à 4'04''
7- Robert Gesink (PBS/Lotto-Jumbo) à 5'32''
8- Tony Gallopin (FRA/Lotto-Soudal) à 7'32''
9- Vincenzo Nibali (ITA/Astana) à 7'47''
10- Bauke Mollema (PBS/Trek Factory Racing) à 8'02''
11- Warren Barguil (FRA/Giant) à 9'43''
...
16- Pierre Rolland (FRA/Europcar) à 13'57''
17- Romain Bardet (FRA/AG2R-La Mondiale) à 17'05''

>>> Le classement complet en cliquant ici

LES FRANCAIS

Malade depuis deux jours et complètement largué au classement général, Romain Bardet (AG2R-La Mondiale) a retrouvé des jambes ce jeudi. Le Français s’est glissé dans la bonne échappée du jour en emmenant son équipier Mikael Cherel avec lui. Le sixième du dernier Tour de France a retrouvé ses jambes et cela s’est vu quand il a pris les roues de Jakob Fuglsang (Astana) et de Joaquim Rodriguez (Katusha) pour revenir sur Michal Kwiatowski, seul en tête dans le Plateau de Beille. Mais le Français était trop court pour rivaliser avec Rodriguez en craquant sur la deuxième accélération de ce dernier. Il s’est finalement accroché pour signer une belle troisième place.

Thibaut Pinot (FDJ) aussi s’est rassuré en restant au contact des leaders avant de craquer face à la succession d’attaques. Tony Gallopin (Lotto-Soudal) n’a pas tenu aussi longtemps en perdant le contact des Froome and co dès les premiers hectomètres du Plateau de Beille. Idem pour Warren Barguil. Nouvelle journée cauchermardesque pour Jean-Christophe Péraud.

LA VIE DES MAILLOTS
Maillot jaune (leader du général) : Chris Froome (Sky)

On ne pourra pas reprocher à ses concurrents de pas être passés à l’attaque. Mais Chris Froome est trop sûr de ses forces pour se laisser distancer. Ses lieutenants, Geraint Thomas et Richie Porte, sont à chaque fois revenus au train sur Alberto Contador, Vincenzo Nibali et Alejandro Valverde. Puis, Froome, lui-même, s’est chargé de revenir sur Nairo Quintana avant de tenter d’asséner le coup de grâce. Si ses concurrents ont résisté à cette nouvelle accélération, Froome les a écoeurés par la facilité avec laquelle il a tué dans l’œuf toutes leurs tentatives

Maillot vert (classement par points) : Peter Sagan (Tinkoff-Saxo)

Peter Sagan a conservé son maillot vert aujourd’hui mais il ne tient plus qu’à un fil. André Greipel, dépossédé de sa tunique mercredi, est en effet revenu à trois petits points après avoir remporté le sprint intermédiaire au km20 devant John Degenkolb et Peter Sagan. Greipel, qui fête ses 33 ans aujourd’hui, met la pression.

Maillot à pois (meilleur grimpeur) : Chris Froome (Sky)

En remportant l’étape-reine des Pyrénées, Joaquim Rodriguez fauit un joli rapproché au classement du meilleur grimpeur. Il pointe désormais en deuxième position (52 points) avec neuf longueurs de retard sur Chris Froome (61).

Maillot blanc (meilleur jeune) : Nairo Quintana (Movistar)

Nairo Quintana reste solidement accroché à sa première place du classement des meilleurs jeunes. Derrière, Warren Barguil a lâché du lest dans le Plateau de Beille et a concédé trois minutes sur le vainqueur du jour. Il pointe désormais à 6’34’’ de Quintana. Troisième de l’étape, Romain Bardet, 3eme, revient à 13’56’’ du Colombien.

Combatif de l’étape : Michal Kwiatkowski (Etixx-Quick Step)

Présent dans la grande échappée du jour, le Polonais a mis en évidence son maillot de champion du monde en tentant le coup aux avant-postes avec le Belge Sep Vanmarke. Après avoir distancé son compagnon d’échappée, il n’a rien pu faire pour suivre Joaquim Rodriguez dans le Plateau de Beille.

Vendredi 17 juillet 2015 : Muret - Rodez (198,5km)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant