115 ans de Milan, la moitié de décadence.

le
0
115 ans de Milan, la moitié de décadence.
115 ans de Milan, la moitié de décadence.

Le Milan AC fête aujourd'hui ses 115 ans tout en traversant une période compliquée de son existence. Ce n'est pas la première fois que cela lui arrive dans sa glorieuse histoire. Retour sur les principaux coups de mou des Rossoneri.

On peut être considéré un des plus grands clubs de l'Histoire du football et connaitre régulièrement des périodes d'abstinence. C'est d'ailleurs ce qui distingue le Milan AC des autres équipes légendaires qui ont écrit les plus belles pages de ce sport. Le Real, le Barça, Manchester, Liverpool, l'Inter, la Juve, le Bayern et compagnie ont toujours trusté le haut de tableau de leurs ligues nationales tout en s'illustrant parallèlement sur la scène continentale. Ils ont eux aussi connu des baisses de régime mais sûrement moins violentes que ce qu'a vécues le Milan. Car aux cycles dorés des Rocco, Sacchi, Capello et Ancelotti, se sont alternées des périodes très difficiles.
1907-1951 : la longue traversée du désert
A peine fondé que le Milan s'impose comme un des clubs phares de la Botte. Il est même la seule équipe à tenir tête au Genoa qui remporte 6 des 7 premiers scudetti de 1898 à 1904. Les Rossoneri de Kilpin sont eux sacrés en 1901, 1906 et 1907 mais également finalistes en 1902. Ajoutez la Juventus et vous avez là les trois pionniers du Calcio. Toutefois, le Milan est le seul membre de ce trio à baisser de régime et disparaitre du haut de tableau, étant notamment vite éclipsé par l'Inter. Les raisons de la naissance du cousin résume très bien le plus gros défaut du Diavolo lors des premières décennies du 20ème siècle : son conservatisme et son incapacité à suivre l'évolution du football.

Les années passent, mais les Rossoneri se morfondent dans leur amateurisme, se fermant notamment aux joueurs étrangers, eux fondés par des Britanniques. Jamais dans le coup lors des phases éliminatoires du championnat, mais aussi lors des premières éditions de la toute nouvelle Serie A née en 1929, le Milan est une équipe de milieu de tableau et voit la Juventus et l'Inter enchainer les titres. Au mieux, deux troisièmes places en 1938 et 1941. Rien non plus concernant la Coupe d'Italie. C'est au sortir du second conflit mondial que la situation s'améliore grâce à l'apport du GreNoLi, ce trio de Suédois composé de Gren, Nordahl et Liedholm, fondamental dans la conquête du Scudetto en 1950-51. Le quatrième de l'histoire du club, le premier depuis 44 ans. A ce moment, le Milan est loin dans la hiérarchie, derrière le Genoa et ses 9 titres, la Juve à 8, la Pro Vercelli à 7, le Torino et Bologna à 6 et l'Inter à 5.
1980-86 : les deux relégations en Serie B




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant