11 Septembre : le Sénat américain autorise les proches des victimes à poursuivre Ryad

le
0

Le Sénat américain a voté ce mercredi à une large majorité pour passer outre un veto de Barack Obama, qui empêchait les proches des victimes du 11 Septembre de poursuivre l'Arabie saoudite. La chambre haute, à majorité républicaine, a voté presque à l'unanimité pour faire passer ce texte. Le même texte a été voté ce mercredi à une large majorité par la Chambre des représentants (348 voix contre 77). 

Les sénateurs ont voté à 97 voix pour passer outre le veto du président, contre une seule voix allant dans le sens de Barack Obama, celle de Harry Reid, chef de la minorité démocrate au Sénat. 

Une première pour la présidence Obama

Ce rare vote bi-partisan est un camouflet pour le président américain, qui n'avait jamais vu un de ses veto révoqués, malgré la domination de ses adversaires républicains au Congrès. Il a usé de son droit de veto à 12 reprises depuis son arrivée à la Maison Blanche. 

Tout en exprimant sa «profonde sympathie» pour les victimes et affirmant comprendre leur «désir de justice», le président américain avait souligné en mettant son veto que cette loi «aurait un impact néfaste sur la sécurité nationale des Etats-Unis». La Maison Blanche estimait que le texte affaiblirait le principe d'immunité qui protège les Etats (et leurs diplomates) de poursuites judiciaires et risquait, par un effet boomerang, d'exposer les Etats-Unis à des poursuites devant divers tribunaux à travers le monde. Ce texte «ne protégera pas les Américains d'attaques terroristes et n'améliorera pas non plus l'efficacité de notre réponse en cas de telles attaques», a souligné Barack Obama dans une lettre adressée aux chefs démocrates et républicains du Sénat.

Le directeur de la CIA John Brennan a aussi fait part de sa forte opposition au texte: celui-ci «aura de graves implications sur la sécurité nationale des Etats-Unis», et aura des conséquences pour «les employés du gouvernement ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant