11 septembre 2001 : le Français Zacarias Moussaoui accuse les Saoudiens

le
0
11 septembre 2001 : le Français Zacarias Moussaoui accuse les Saoudiens
11 septembre 2001 : le Français Zacarias Moussaoui accuse les Saoudiens

L'Arabie Saoudite est-elle directement impliquée dans les attentats du 11 septembre ? Le Français Zacarias Moussaoui a récemment assuré avoir reçu des financements en provenance de ce pays pour préparer les attaques contre les Etats-Unis, rapporte l'agence Associated Press, notamment reprise par la version américaine de Yahoo.

Dans une lettre manuscrite du 23 octobre, celui qui est surnommé «le 20e pirate de l'air» affirme qu'un prince saoudien l'a aidé financièrement en 2001 pour payer des cours de pilotage. Il assure également que cette même personnalité a largement financé la majorité des 19 pirates de l'air qui ont participé aux attentats. 15 des 19 pirates de l'air étaient originaires d'Arabie saoudite.

Zacarias Moussaoui a été condamné à la prison à perpétuité, sans possibilité de remise de peine, pour complicité dans les attentats du 11 septembre 2001. Arrêté quelques semaines avant ces attaques, il a été reconnu coupable de liens avec les pirates de l'air mis en cause dans ces attentats et pour avoir pris des cours de pilotage dans le cadre de leur préparation.

Bill et Hillary Clinton auraient aussi été visés

Zacarias Moussaoui assure par ailleurs qu'Oussama ben Laden, qui a revendiqué les attentats du 11 septembre, avait reçu le soutien de hauts dignitaires religieux saoudiens. Il prétend enfin avoir déclaré cette année à un agent du Secret service, l'organisme en charge de la sécurité du président des Etats-Unis, que la nébuleuse terroriste Al-Qaïda aurait eu pour projet, dans les années 1990, d'abattre le président américain, Bill Clinton, et sa femme Hillary, secrétaire d'Etat américaine de 2009 à 2013 et aujourd'hui pressentie pour être candidate démocrate à la prochaine élection présidentielle, en 2016.

New York (Etats-Unis), le 11 septembre 2001. Les deux tours du World Trade Center ont chacune été percutées par un avion, ont pris feu, puis se sont effondrées. (AFP/Seth ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant