100m dos (demi-finales) : Lacourt en finale, pas Stravius

le
0
100m dos (demi-finales) : Lacourt en finale, pas Stravius
100m dos (demi-finales) : Lacourt en finale, pas Stravius

Camille Lacourt s'est qualifié pour la finale du 100m dos des championnats du monde de Kazan (Russie), au contraire de Jérémy Stravius, qui a terminé dernier de sa course.

Il était sorti déçu mais qualifié après sa série lundi matin, expliquant notamment qu’il avait eu froid. Lundi après-midi en demi-finale, Camille Lacourt n’a pas pris froid et a même réchauffé les supporters français au stade de Kazan en terminant deuxième de sa demi-finale du 100m dos des Mondiaux, en 52’’70, son meilleur temps de la saison. Victime d’une tumeur à la hanche l’année dernière, le Marseillais s’offre une belle revanche en disputant une nouvelle finale mondiale mardi.

En revanche, c’est raté pour Jérémy Stravius. Jamais dans le coup, l’Amiénois, peut-être fatigué par la victoire sur 4x100m dimanche, a terminé dernier de sa demie, en 54’’54, et ne verra donc pas la finale. Le meilleur chrono de ces demies est revenu à l’Australien Mitchell Larkin (52’’38), devant Lacourt et l’Américain Matt Grevers (52’’73).

Jérémy Stravius (au micro de France 2) :

« J’ai essayé de partir plus vite que ce matin, mais dès la coulée, le virage, je ne sentais plus rien dans les jambes, je ne créais pas du tout de vitesse. Je sais que j’ai la caisse sur les bras, mais pas le reste. Dès l’approche du mur, j’ai senti que ça allait être très dur. J’ai tenté le coup, mais ce matin j’étais déjà un peu dans le dur déjà. Il fallait prendre des risques ce soir, mais c’est une grosse déception, c’est un peu la noyade... »

Camille Lacourt (au micro de France 2) :

« Je me suis bien rassuré, ça fait du bien. J’étais concentré sur moi-même et ça s’est beaucoup mieux passé que dimanche. Je peux même viser un podium, alors que c’était assez inespéré. Je suis vraiment content. Je vais bien me reposer et essayer de kiffer, car ça fait longtemps que je n’ai pas eu des moments comme ça. J’ai fait des temps qui étaient bien loin de celui d’aujourd’hui, donc c’était difficile d’avoir confiance Ca fait beaucoup de bien, et j’espère que je vais monter sur la boite ».

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant