1000mercis veut accélérer à l'international

le
0

par Alice Cannet

PARIS (Reuters) - Le groupe de marketing et de publicité 1000mercis veut doubler la part de son chiffre d'affaires réalisée hors de France au cours des cinq prochaines années, a déclaré son directeur général, Thibaut Munier.

Implanté à Paris, Lyon et Londres, le groupe a ouvert un bureau à New-York l'année dernière et a réalisé au premier semestre 2012 14% de ses ventes à l'international, dont la croissance de 25% enregistrée sur la période a notamment été tirée par le luxe.

"Notre objectif c'est d'être le plus vite possible à 30% de notre chiffre d'affaires", a déclaré Thibaut Munier lors d'une interview accordée à Reuters.

"On est absolument conscients que le marketing digital se jouera à l'international", a-t-il ajouté.

Présent dans la publicité, le marketing interactifs et le marketing mobile, 1000mercis dispose d'une base de données de 30 millions de particuliers, dont 18 millions en France, qui ont accepté de recevoir des offres promotionnelles des clients du groupe.

La société a en outre lancé en 2011 un service de "reciblage" ("retargeting") qui encourage les consommateurs, à travers une sélection de produits et d'offres spéciales, à retourner sur des sites marchands qu'ils ont déjà visité sans faire d'achat.

Elle développe également des applications pour smartphones et des campagnes par textos dans le cadre de sa division mobile, créée en 2008 avec le rachat de la société Ocito, qui représente aujourd'hui plus d'un tiers de ses ventes et affiche aujourd'hui la plus forte croissance.

1000mercis compte parmi ses clients des groupes tels que Nestlé, Yahoo et BNP Paribas. Ses ventes n'ont crû que de 1% au premier semestre 2012, à 18,1 millions d'euros, dans un marché toujours marqué par l'attentisme.

Selon Thibaut Munier, la crise européenne a contraint certains clients français du groupe dans le secteur bancaire à retarder des campagnes, tandis que d'autres ont gelé leur budget publicitaire.

Le directeur général, également co-fondateur de 1000mercis, estime en outre que le développement d'un système d'offres en temps réel - une sorte de Bourse qui permet aux acheteurs de miser sur des espaces publicitaires selon le profil des visiteurs - représente potentiellement un nouveau relais de croissance "significatif".

Thibaut Munier a également indiqué que 1000mercis était ouvert à des discussions avec des partenaires potentiels, y compris sur un éventuel rapprochement, et qu'il était régulièrement approché par des groupes de taille supérieure mais qu'il se concentrait actuellement sur la croissance de son activité.

La capitalisation boursière de la société atteint 125 millions d'euros.

Avec la contribution de Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant