1000 km en Volkswagen Sharan

le
0
Inutile de tourner autour du pot : pour loger sept personnes et leurs effets, le grand monospace s'impose. Le dernier de VW maîtrise son sujet.

A quoi reconnaît-on un constructeur qui aspire à devenir numéro 1 mondial? Pendant que la quasi-totalité des acteurs renonce au segment du grand monospace en raison de la contraction de la demande, Volkswagen, faisant fi de l'autorité des chiffres - ce marché a décroché de 4 %en 2010 -, se paie le luxe de renouveler le sien. Développé en solitaire et non plus avec Ford comme la précédente génération datant de 1995, ce nouveau transport de troupe s'est allongé et élargi de respectivement 22 et 9 centimètres, au profit de l'habitabilité. Les designers ont réussi à s'affranchir d'un gabarit d'armoire normande pour esquisser une silhouette affinée, sans chichi et respectant les codes esthétiques en vigueur à Wolfsbourg. Cette sobriété de bon goût transpire dans l'habitacle bénéficiant, sur notre véhicule d'essai, de la finition huppée Carat. Celle-ci se distingue par une sellerie en alcantara, des sièges avant chauffants, un toit en verre panoramique captant

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant