10 trucs et astuces pour ne pas manger d'OGM

le
0
10 trucs et astuces pour ne pas manger d'OGM
10 trucs et astuces pour ne pas manger d'OGM

Rappel : En France, un moratoire activé en 2008, interdit la culture d'OGM dans les champs, sauf pour motifs d'expérimentation. En Europe, deux cultures OGM sont autorisées : le maïs MON 810 et la pomme de terre Amflora.

Néanmoins, certains OGM sont autorisés à l'importation et présents dans les rayons des grandes surfaces. Le seul OGM autorisé à la consommation en tant que tel est le maïs doux. Plusieurs ingrédients dérivés d'OGM (maïs, colza, soja, coton, betterave) sont également autorisés en alimentation.

1) Privilégier les magasins réputés plus éthiques et les produits labellisés bio, puisque le cahier des charges AB garantit qu'ils ne contiennent pas d'OGM. Une affirmation qui a aussi ses limites puisqu'il est difficile de s'assurer de l'absence de traces OGM lorsque le produit provient de l'étranger, ou qu'il a été cultivé en région frontalière (possible contaminations entre parcelles).

2) Guetter la mention "Sans OGM", obligatoire sur les produits ayant un équivalent OGM depuis 1er juillet 2012. Il s'agit d'un logo vert rond avec la mention " nourri sans OGM " pour les viandes, ou tout simplement " sans OGM " pour les autres produits. Attention, en-dessous de 0,9 % de présence d'OGM, cela n'est pas indiqué.

3) Consulter et imprimer le guide des produits avec ou sans OGM développé par Greenpeace, ou télécharger l'application sur votre smartphone. Un code couleur simple vous donne une idée claire des marques ou types de produits à

(...) Lire la suite de l'article
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant