10 matchs qui ont basculé dans les arrêts de jeu

le
0
10 matchs qui ont basculé dans les arrêts de jeu
10 matchs qui ont basculé dans les arrêts de jeu

Un match de football dure 90 minutes, et parfois même un peu plus. Et les victoires les plus mémorables sont souvent celles qu'on obtient alors que tout semblait perdu. Retour sur une poignée de matchs qui prouvent qu'il est vital de garder un œil sur le chrono jusqu'à la dernière seconde.

10. Hambourg SV – Bayern Munich, 2001

On joue la 34e et dernière journée de Bundesliga, et tout laisse à croire que le Bayern Munich de Bixente Lizarazu et Oliver Kahn va conserver son titre de champion d'Allemagne : avec 3 points d'avance sur Schalke 04, les joueurs d'Omar Hitzfeld n'ont besoin que d'un petit point sur le terrain d'Hambourg (pas franchement un cador) pour s'assurer de rester sur le trône. Bref, un jeu d'enfant sur le papier. Sauf que tout part en vrille. Schalke 04 s'impose 5-3 sur la pelouse d'Unterhaching et croise les doigts pour que le Bayern se plante en beauté à Hambourg. Et le miracle se produit : Barbarez ouvre le score pour Hambourg d'un coup de casque décroisé qui laisse Kahn sur place. 1-0. Les supporters de Schalke basculent dans l'euphorie… Pas pour longtemps. À la 94e minute, le Bayern obtient un coup franc indirect dans la surface de réparation, pour une passe en retrait volontaire saisie à la main par Schober, le portier d'Hambourg prêté par… Schalke. Steffan Effenberg décale Patrick Andersson, dont la frappe traverse une forêt de jambes et finit dans les cages. 1-1. Le Bayern est champion.

Youtube


9. Liverpool - Arsenal, 1989

Liverpool a le chic pour laisser filer des titres de champion qui lui tendent les bras. Bien avant la fameuse glissade de Steven Gerrard, il y a eu cette incroyable soirée du… mai 1989, dont Anfield doit encore se rappeler avec effroi. Au coup d'envoi de cette dernière journée de championnat, les Reds comptent 3 points d'avance sur les Gunners, et une différence de buts supérieure de 4 unités. Il fallait donc qu'Arsenal s'impose sur le terrain du leader avec 2 buts d'écart pour enlever le titre. Pas vraiment une promenade de santé, donc, d'autant que Liverpool n'a plus perdu à Anfield par 2 buts d'écart depuis 3 ans, et qu'Arsenal n'a jamais gagné sur le terrain des Reds depuis 15 ans. Sauf qu'Alan Smith ouvre le score à la 51e minute de la tête. Liverpool tient bon jusque dans les arrêts de jeu… Alan Smith hérite d'une longue transmission…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant