10% des collégiens se disent harcelés

le
0
Après Facebook, le ministre de l'éducation nationale s'attaque au harcèlement dans l'enceinte de l'école et annonce une nouvelle philosophie de la sanction contre les brimeurs.

C'est l'un des grands chantiers de Luc Chatel. Le ministre de l'Education nationale s'est vu remettre une étude sur le harcèlement scolaire, dévoilée mardi matin par nos confrères deRTL. On y découvre que 93% des élèves se sentent bien au collège et que 86 % d'entre eux s'y sentent en sécurité mais que 10 % d'entre eux se disent littéralement harcelés. Des chiffres qui confirment les tendances observées lors d'études précédentes. Rapporté aux effectifs de collégiens en France, cela voudrait dire qu'environ 200.000 enfants seraient les victimes des insultes et brimades de leurs camarades de classe. Autre chiffre, un élève sur trois serait aujourd'hui moqué pour sa bonne conduite à l'école. Le fameux syndrome de l'intello. «C'est vrai que dès qu'un élève cumule les bonnes notes et s'intéresse vraiment aux cours, on le charrie à la récré, à la cantine, à la sortie du collège. reconnaît un collégien parisien. Ce n'est pas méchant mais je comprends que

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant