1 m 80, 56 kg : "trop grosse" pour les podiums

le
1
« Mon objectif avec cette vidéo est de montrer à tout le monde qu'une bonne part de l'industrie de la mode pense que c'est trop gros. C'est absurde, je déteste cela », affirme la jeune femme dans la vidéo.
« Mon objectif avec cette vidéo est de montrer à tout le monde qu'une bonne part de l'industrie de la mode pense que c'est trop gros. C'est absurde, je déteste cela », affirme la jeune femme dans la vidéo.

 

« Trop grosse ». Agnes Hedengard, sublime modèle suédois de 19 ans, est pourtant traitée comme un vulgaire vilain petit canard. Jugée pas assez mince par les agences de mannequins, elle se retrouve aujourd'hui en mal de contrat en dépit d'une silhouette à faire pâlir d'envie toute personne normalement constituée.

C'est au moyen d'une vidéo publiée le 24 août sur YouTube qu'elle a choisi de dénoncer l'insanité dont fait preuve le milieu de la mode. En sous-vêtements devant un miroir, elle virevolte et désigne une à une les parties de son corps qui posent problème à ses employeurs et leurs clients. « Ils pensent que mes fesses sont trop grosses et que mes hanches sont trop larges. » Et d'ajouter, entre amertume et sarcasme, du haut de son 1 mètre 80 : « Selon l'industrie de la mode, on ne peut pas ressembler à ça. On doit être plus fine. »

« Eh, les gars ! Je suis trop grosse ! »

La brindille poursuit son récit en révélant son indice de masse corporelle (IMC) de 17,5. Un chiffre qui situe le modèle parmi les « maigres ». « L'IMC que l'on devrait avoir est de 19 », précise-t-elle. Mais rien n'y fait. À croire que la notion de minceur échappe à toute objectivité quand il est question de défilés. Mannequin depuis environ cinq ans, la jeune femme vit désormais de son deuxième métier : vendeuse dans un magasin de Stockholm. Agnes Hedengard conclut ses déclarations par un...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5319573 le mercredi 26 aout 2015 à 12:21

    décidément, ces "ayatollahs" de la mode (sic...) sont incorrigibles !!! quand je vois ces "planches à pain" défiler avec un sourire plus que "coincé" et un déhanchement comique... c'est à pleurer... reste que ces modèles restent l'apanage d'un milieu très "friqué"..mieux vaut avoir juste ce "qu'il faut, où il faut" être bien dans sa tête et son corps, çà sera mieux pour tout le monde et tant pis pour ces décideurs coercitifs...