1 décès sur 8 lié à la pollution de l'air !

le
0
1 décès sur 8 lié à la pollution de l'air !
1 décès sur 8 lié à la pollution de l'air !

C'est l'Organisation mondiale de la santé (OMS) qui l'indique via un communiqué de presse, la pollution de l'air a tué près de 7 millions de personnes prématurément en 2012, soit une personne sur huit dans le monde !

L'Organisation mondiale de la santé a mis à jour ses estimations concernant les effets de la pollution de l'air chez les gens dans le monde. Le résultat est assez édifiant puisque ces chiffres représentent plus du double des estimations précédentes de l'OMS. Autre constatation de ce rapport : il serait possible de sauver de nombreuses vies si on luttait plus efficacement contre la pollution de l'air.

L'Asie principalement touchée

Suite à cette étude publiée par l'OMS, les experts ont estimé que la pollution était désormais "le principal risque environnemental pour la santé mondiale". Parmi les maladies qui ont causé ces décès prématurés, on trouve principalement les maladies cardiaques, les attaques et les maladies pulmonaires.

En fonction des régions du monde, les résultats ne sont pas identiques. Ainsi, l'Asie du Sud-Est serait principalement touchée, notamment à cause du recours du charbon et du bois pour cuisiner à feu ouvert ce qui revient à griller 400 cigarettes par heure selon Kirk Smith, professeur de santé environnementale à l'Université de Californie.

Dans les intérieurs occidentaux, ce sont particulièrement les produits d'entretien courants ou encore les mousses et les colles qui permettent d'assembler les équipements ménagers qui laissent échapper des particules nocives pour la santé des humains.

D'après l'OMS, l'Union européenne est sur la bonne voie dans la lutte contre la pollution de l'air grâce à la mise en avant d'énergies alternatives qui devraient permettre, à terme, de diminuer la pollution de l'air.

Lire la suite

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant