1,3 million de Français pénalisés par le chèque énergie

le , mis à jour à 09:32
6
1,3 million de Français pénalisés par le chèque énergie
1,3 million de Français pénalisés par le chèque énergie

La nouvelle risque de faire désordre ce matin au colloque organisé par l'Observatoire national de la précarité énergétique (ONPE). Selon nos informations, l'une des principales mesures de la loi de transition énergétique, le chèque énergie, qui entrera en vigueur le 1er janvier 2018, sera moins généreux que prévu pour 1,3 million de Français.

 

Le chèque énergie est actuellement en expérimentation dans quatre départements : Ardèche, Aveyron, Côtes-d'Armor et Pas-de-Calais. Ce sont 173 000 chèques qui ont été envoyés en mai à des foyers identifiés en situation de précarité par le fisc. Cent mille d'entre eux ont pour le moment été renvoyés à un fournisseur d'énergie.

 

« Un premier bilan positif », considère-t-on au ministère de l'Energie. « Sauf que, quand le chèque énergie sera déployé sur l'ensemble du territoire, il y aura quelques gagnants, mais aussi beaucoup de perdants », alerte un connaisseur du dossier. Jusqu'à aujourd'hui, les personnes qui bénéficiaient du tarif de première nécessité (TPN) pour l'électricité mais qui se chauffaient au gaz, et cumulaient avec le tarif spécial de solidarité (TSS), touchaient en moyenne 220 € par an (selon le médiateur de l'énergie et EDF). Avec le chèque énergie, le montant descendra à 150 €. Soit 70 € de moins !

 

Autre point : le nombre de bénéficiaires sera lui aussi revu à la baisse. Les tarifs sociaux avaient en effet été conçus pour toucher jusqu'à 4,2 millions de personnes. Ce sera uniquement 3,8 millions de bénéficiaires pour le chèque énergie.

 

Les prix ont augmenté de 35 % depuis 2008

 

« Certaines personnes vont toucher moins d'argent qu'auparavant, admet Virginie Schwartz, directrice de l'énergie à la DGEC (Direction générale de l'énergie et du climat). Mais un échantillon plus large de personnes sera concerné, notamment chez les plus modestes. » Pas sûr que cela suffise car, depuis 2008, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 il y a une semaine

    Les "usines à gaz" se sont multipliées et fusionnent leur gabegie entre elles...A en avoir la nausée...;-(((

  • fpelu il y a une semaine

    A l'Observatoire national de la précarité énergétique (ONPE)? ben on observe. A la DGEC (Direction générale de l'énergie et du climat), on regarde passer les nuages. Quand même, le climat est bien dirigé!

  • alc2855 il y a une semaine

    "Observatoire national de la précarité énergétique (ONPE)". Encore un truc pour caser les copains socialistes dans des beaux bureaux à ne rien fou... de la journée. Mon pays est saigné à blanc par le socialisme. Il faut en finir définitivement avec ses croyances....

  • MIKE3000 il y a une semaine

    Et ça continue encore et encore, ... l'achat de voix!

  • am013 il y a une semaine

    Une mesure a supprimer de toute urgence

  • olivie91 il y a une semaine

    Le chèque énergie est une aide à la gabgie dans les passoires énergétiques. Feraient mieux d aider les bailleurs à rénover les logements en imposant avec fermeté.